Une maison en bois n’est-elle pas plus fragile qu’une maison en béton ?

Une maison en bois n’est-elle pas plus fragile qu’une maison en béton ?

Si le bois est à juste titre considéré comme un matériau quasiment éternel, pour peu qu’ils soient conservés dans des conditions adéquates, sa résistance mécanique peut paraître moindre dans un pays qui fait la part belle aux maçons et à l’industrie du ciment. Correctement construites, une maison en parpaings ou brique et son homologue en bois présente toutefois des bilans assez différents. En conditions météorologiques normales, tout comme dans le cadre d’un tremblement de terre (raisonnable toutefois), la construction en bois n’aura rien à envier à ses homologues, voir elle pourrait être la plus résistante.

À l’inverse, fasse à un phénomène de type ouragan, une bâtisse en bois isolé en rase campagne résistera assurément moins bien (sauf dans le cas particulier des constructions type fuste) qu’une réalisation en pierre ou même en béton. Néanmoins, dans nos contrées, de tels phénomènes météorologiques sont quasiment improbables, et les constructions en rase campagne sans environnement protecteur (grands arbres, maison ou bâtiments voisins, etc.) sont rares.

Retrouvez tous nos articles et conseils sur les maisons en bois >