Le diagnostic de performance énergétique

Le diagnostic de performance énergétique

L’établissement d’un diagnostic de performance énergétique (TPE) est désormais obligatoire pour la vente et la location. Le DPE a été créé pour sensibiliser la population et communiquer sur la consommation énergétique et la production de gaz à effet de serre des maisons les logements sont classés deux à Alger, comme pour les appareils électroménagers. Ceux de la catégorie A son économe, alors que ceux qui sont classés G sont énergivores.

Le DPE donne une indication sur les performances énergétiques de la maison, mais il reste peu précis et dépend des compétences du diagnosticeur. Après enquête, le magazine Que choisir a montré qu’il y avait des disparités importantes dans les résultats des DPE. Pour obtenir un bilan thermique plus précis, qui permettent de prendre des décisions sur les travaux de rénovation à effectuer, il est possible de calculer soi-même, grâce à quelques formules mathématiques simples, ou de faire appel à un thermicien.

Faut-il faire un bilan énergétique de son habitation par un thermicien ?

Le diagnostic de performance énergétique n’est pas un outil suffisant pour faire des choix de rénovation thermique. Par contre, il est possible de demander à un thermicien  de faire un bilan énergétique complet de votre habitation. Différents scénarios vous seront proposés, en fonction de votre budget et de la performance que vous souhaitez atteindre. Ce bilan est utile et conseillé pour la construction d’une maison ou lors d’une rénovation thermique partielle.
Dans le cadre d’une rénovation, il présente les éléments à rénover en priorité et ceux qui ont un meilleur rapport coût/efficacité. Une étude avec une caméra infrarouge est utile pour détecter d’éventuels défauts dans l’isolation ou dans la pose des fenêtres.
Par contre, en cas de rénovation thermique globale pour atteindre le niveau entre guillemets basse consommation », ce bilan n’est pas utile car les mesures à prendre sont toujours les mêmes : isolation par l’extérieur (si possible), installation d’une ventilation double flux, remplacement des fenêtres, isolation de la toiture… Les préconisations sont identiques à celles proposées par la STU.