Comment créer un placard à portes coulissantes

Comment créer un placard à portes coulissantes

Le manque de rangement est chose courante. Les armoires anciennes sont pratiques et bien souvent très belles, mais elles offrent un volume de rangement parfois insuffisant, en particulier en penderie. La solution consiste à créer un placard, soit dans une niche existante, soit dans un angle de mur.

Poser la joue le plafond

Lorsqu’on ne dispose pas comme dans les appartements modernes, d’une niche prévue pour installer un placard, c’est dans un angle de mur qu’on créera celui-ci en fixant une joue et,  éventuellement, un plafond si le placard ne monte pas jusqu’au plafond de la pièce.

La joue peut être construite « en dur » : en carreaux de plâtre ou en carreaux de béton cellulaire;  elle peut aussi être constitués d’un panneau aggloméré, de contreplaqué ou de mélaminé.
Le plafond sera fait d’un panneau d’aggloméré, de contreplaqué ou de mélaminé qui est d’un entretien plus facile.

Dimensions

La hauteur peut être celle sous plafond ci celui-ci ne dépasse pas 2.50 m (dans ce cas il est inutile de prévoir un plafond au placard) ou une hauteur « accessible » sans escabeau (environ 2,10m). La largeur du placard dépend de la place dont on dispose et de ce que l’on veut y ranger. En revanche, la profondeur doit être au minimum de 50cm, si l’on veut installer une penderie.

 

1 – Découper la joue à la hauteur et à la largeur voulue, et la présenter perpendiculairement au mur afin de tracer l’éventuel passage de la plinthe.

2 – Réaliser la découpe de passage de la plinthe à la scie ou à la lime électrique.

3 – Positionner la joue contre l’autre mur afin de tracer l’affleurement de la façade.

4 – Découper la plinthe au ciseau à bois.

5 – Tracer au sol l’emplacement de la joue , côté intérieur.

6 – Si le sole est recouvert de moquette, comme ici dans une chambre, découper un petit carré de moquette à l’emplacement du perçage, sinon la mèche risque de faire « filer » la moquette.

7 – Percer,cheviller et visser le tasseau.

8 – Positionner la joue bien verticale avec le niveau à bulles et tracer l’emplacement du tasseau de fixation. Mieux vaut être aidé pour cette opération.

9 – Visser le tasseau de fixation.

10 – Visser la joue contre les deux tasseaux, au mur et au sol

11 – Tracer les emplacements des tasseaux horizontaux qui porteront le plafond du placard.

12 – Cheviller, selon la nature du mur, et visser les tasseaux.

13 – Visser le plafond sur ses supports et sur la joue. Le placard est prêt à recevoir sa façade à portes coulissantes.

 Poser les portes coulissantes

Les portes coulissantes sont les plus utilisées. Elles ont un avantage : elles ne créent aucun encombrement à l’ouverture, ce qui permet de les utiliser dans de petits espaces, en particulier dans les couloirs. Elles ont un incovénient : on ne peut ouvrir qu’une partie du placard à la fois. Elles sont proposées dans une très large gamme de coloris et d’aspects : acier laqué, acier lamifié, mélaminés bois, mélaminés couleur, miroirs, miroirs sérigraphiés, etc….

On parle le plus souvent de façades coulissantes, car il s’agit d’une ensemble de 2,3,4 ou 5 panneaux qui viennent en façade d’une niche dont la largeur peut dépasser 5 m. On peut aussi en faire la face avant d’un placard en posant une joue et un plafond ou une imposte, pour réaliser la jonction avec le plafond existant. Il existe différentes marques et modèles de portes coulissantes qui ont chacune leur mode de pose, mais le principe est semblable pour toutes: elles reposent sur un rail bas, sur lequel elles roulent, et son guidées dans un rail haut.

L’essentiel est d’aligner parfaitement verticalement les deux rails. Dans une niche, on pose le rail haut et, au fil à plomb, on place l’emplacement du rail bas.

D’autres portes ?

Les fabricants de portes de placards proposent d’autres types de portes: pliantes ou pivotantes. Ces dernières donnent un plus large accès au placard mais elles sont encombrantes à l’ouverture. Ils proposent aussi des kits d’aménagement intérieur de placard avec penderies et tablettes, et même des paniers coulissants, des supports de chaussures, etc.

1 – Tracer l’emplacement du rail bas en fonction de la profondeur du placard.

2 – Cheviller et visser

3 – Fixer le rail haut par des serre-joints, mettre en place une porte et contrôler sa verticalité au niveau à bulles.

4 – Visser le rail haut dans le plafond du placard.

5 – Mettre en place les deux portes. Il suffit d’enfiler le haut de la porte dans le rail haut et de poser les roulettes sur la gorge du rail bas.

6 – Sur chaque roulette, une vis permet de régler la verticalité de la porte pour qu’elle se plaque parfaitement contre un côté de l’ouverture du placard.

7 – Eventuellement, coller les cases de fermeture adhésives, qui maintiennent chaque porte en position fermée.

8 – Finir en posant un couvre-joint à cheval sur le plafond du placard et le rail haut.

 

Source : Le Grand livre du Bricolage pour tous . Edition Fleurus